NationalSuper division

Lauric Jean : “Je pense avoir encore des chances d’y arriver”

10 octobre 2017

21743056_1576719335704829_4448884043223932646_n

Lauric Jean nous parle de son début de saison sur le plan national et international, sur le championnat français ainsi que sur ses objectifs personnels. 

 

« Mon retour à la Villette de Charleroi se passe super bien. On avait bien commencé avec 2 victoires importantes pour le maintien. L’équipe et l’organisation dans le club sont bien en place. »

Après les 2 victoires, le club s’est ensuite incliné ce dimanche face à Sokah Hoboken, sur le score de 5-1.

« Contre Sokah Hoboken, on a voulu tenter une autre composition d’équipe. En effet, j’ai eu un week-end éprouvant physiquement. Lors de mon dernier match à l’Open de Pologne, je me suis bloqué le dos. A mon retour en Belgique, j’ai tout juste eu le temps d’aller voir mon kiné et de remettre mes 4 vertèbres déplacées en place avant de repartir pour disputer une rencontre du championnat français. »

En effet, le joueur carolo joue également en France, en 2ème nationale, avec un autre belge.

« Je joue à Bruille avec Benjamin Rogiers. Notre but est de monter en nationale 1. Le niveau de la nationale 2 est plus faible que la Super division mais quand les autres joueurs affrontent un joueur du top 100 français, ils n’ont rien à perdre. Une défaite peut vite arriver, même si pour le moment, je suis invaincu. »  

Après l’Open de Pologne et la rencontre du championnat français, il restait à Lauric le match avec son club de la Villette de Charleroi, qui l’opposait au TTC Sokah Hoboken (défaite 5-1).

« Je me suis imposé face à Jérémy Petiot (As5) qui était jusqu’ici invaincu en Super Division. Contre Laurens Devos, je m’étais mis la pression alors que lui a fait un gros match. Je n’ai pas su gérer mon stress, ce qui m’a empêché de développer mon jeu.  Même si Laurens a très bien progressé, c’est le genre de match que je dois quand même gagner. »

Avec les autres joueurs de l’équipe, ils visent le maintien, avant de miser plus haut l’année prochaine.

« L’objectif pour cette saison est bien sûr le maintien. L’année prochaine, le but est de recruter afin de pouvoir jouer le top 4 en Super division. Cette année, ce n’est pas facile car Adrien Rassenfosse et moi-même sommes également présents sur le circuit international. Mon partenariat avec un nouveau sponsor me permet de participer à des compétitions à l’étranger. Par contre, on se devra de bien gérer le programme chargé pendant toute la saison pour mener à bien les objectifs. »

Sur le plan international, Jean Lauric espère franchir cette fameuse barre du top 200.

« J’aimerais un jour pouvoir franchir la barre du top 200. Un nouveau système a été mis en place par l’ITTF pour le classement mondial. Je pense encore avoir des chances d’y arriver. Je n’ai rien à prouver aux autres, juste me montrer à moi-même que je peux réussir. Avec le sponsor que j’ai, cela va me permettre de participer à plusieurs opens pour essayer d’atteindre mon but.  Et si dans le futur je me rends compte que je n’en suis pas capable, je pourrai me dire que je n’ai pas de regrets car j’aurai essayé.»

Ce soir, la Villette Charleroi affrontera l’équipe favorite pour remporter la Super division, le club de Diest.

« Ce serait génial de faire un match nul, chez eux. Mais bon, ils restent les favoris pour le championnat, avec une équipe composée de 3 joueurs ayant été dans le top 100 mondial. Au-delà du challenge collectif, c’est aussi un objectif personnel de pouvoir accrocher ou vaincre tous ces joueurs. »

 

 

 

TAGS

A lire également