National

Lauric Jean : “Un nouveau challenge”

12 juin 2017

19023692_10213300589928153_5335349690725165187_o

L’histoire est belle pour Lauric Jean qui revient à La Villette de Charleroi, club qu’il a quitté pour l’Allemagne quand il avait 17 ans.

 

“Cela faisait 7 ans que j’évoluais en 2ème Bundesliga. J’ai joué pour 2 clubs différents, avant de finir à Jülich. J’ai connu beaucoup de choses en Allemagne, que ce soit les matchs de coupe où j’ai réussi à m’imposer contre des joueurs du top 50 mondial, en passant par les années où j’ai fini comme meilleur performer de la division. Nous sommes restés, avec toute l’équipe, fort compétitifs avec un titre et à 3 reprises une deuxième place en 2ème division allemande. Après tout ça, j’avais besoin d’un nouveau défi, même si je me plaisais bien à Jülich. Je faisais partie du club, de la famille et le président voulait vraiment que je reste mais voilà, j’ai accepté ce nouveau challenge.”

 

En effet, le jeune erquelinnois n’est pas resté insensible au projet sportif ambitieux de la Villette de Charleroi qui envisage de jouer l’Europe d’ici 3 ans.

 

“J’ai été en contact avec la Villette et leur sponsor Euro-Finances qui m’ont fait part de leurs ambitions. J’ai directement adhéré au projet. Je jouerai donc en double appartenance, avec le club de Bruille où je compte y disputer pas loin de 10 matchs tandis que je disputerai l’intégralité du championnat belge. L’année prochaine, nous essayerons de jouer le maintien avec un noyau composé de Oleg Danchenko, Kevin Vissers, Christian Blondeau, Amaury Delhez et le jeune Adrien Rassenfosse, qui ne jouera que quelques matchs au vue de son planning très chargé sur le plan international. Mais je suis prêt à assumer mon futur statut.”

 

Certains observateurs peuvent voir ce choix comme un pas en arrière dans sa carrière.

 

“Pas du tout. Beaucoup de personnes m’ont demandé si je comptais arrêter ma carrière. A 25 ans, je suis en train de terminer mes études. Une fois que cela est fait, je compte vraiment m’investir totalement dans le tennis de table, en m’entrainant à l’étranger et en continuant de participer aux compétitions internationales.”

 

Photo : Kevin Vissers

 

 

TAGS

A lire également