InternationalCEJ

Les belges montrent de bonnes choses en double mixte

17 juillet 2015

Eline Loyen et Thibaut Darcis

Thibaut Darcis (ER-38) et Eline Loyen (ER-22), une des paires formées, ont réalisé un beau parcours, même s’ils ont mal commencé en 1/64 face à une paire norvégienne en s’imposant difficilement 3/2 face au 329e et au 199européen. 

Ils ont également remporté une rencontre au cinquième set face à une paire serbe (ER-224 | ER-148).

Après deux premiers matchs difficiles, ils ont été opposés face à une paire composée de deux défenses en 1/16. Thibaut Darcis ayant difficile à jouer les défenses, la rencontre ne s’annonçait pas bien. De plus, il s’agissait de deux joueurs d’un classement européen plus élevé que notre paire belge (ER-14 | ER-32). Ils finissent par remporter la rencontre 12-10 au cinquième set après avoir été menés 0-2.

En 1/8 de finale, Eline Loyen et Thibaut Darcis se sont inclinés au terme d’un match qui aurait pu tourner d’un côté comme de l’autre. La rencontre a tourné en faveur de Patryk Zatowka (ER-4) et Adina Diaconu (ER-1).

Même si l’équipe était très proche d’un ¼ de finale, on peut les féliciter d’avoir réalisé ce beau parcours et surtout de s’être battu face à une équipe très solide.

 Lisa Lung et Arthur Bilas

L’autre paire qui a réalisé un beau parcours est celle composée de Lisa Lung et d’Arthur Bilas. Ils ont directement été qualifiés en 1/32 de finale grâce à leur classement européen. Lors du premier tour, ils s’imposent en 4 sets face au 40e et au 88e européen.

Le 1/16e de finale s’annonçait encore plus facile pour les belges qui se sont imposés en 3 sets face à une paire italienne nettement plus faible qu’eux sur papier.

Leur parcours a pris fin en 1/8 face à une paire française placée à la 8e et à la 21e place européenne. Défaite en 5 sets, malgré un très bon match dans l’ensemble, il a manqué une petite chose à la paire belge pour s’imposer. Il s’agissait néanmoins d’un très bon match et notre paire belge a démontré de très belles choses. Les larmes de Lisa Lung à la fin du match ont montré toute la détermination qu’ils avaient pour cette compétition.

 Natacha Koszulap et Laurens Devos

La dernière paire à avoir fait bonne figure est celle composée de Natacha Koszulap et Laurens Devos. Opposés à une paire irlandaise en 1/64 de finale, ils se sont imposés facilement et ont tout de suite montré qu’ils pourraient aller loin dans le tableau.

En 1/32, c’était un match plus difficile face à une paire slovaque pointant au 87e et au 61e rang européen.

Le plus mauvais tirage possible pour la paire belge les a opposés face aux deux numéros 1 européens. Tout le monde pouvait s’attendre à une victoire écrasante de la paire romano-russe, mais c’était sans compter sur l’audace de Natacha Koszulap et Laurens Devos. À tel point qu’à 1-0 9/6, ils auraient pu mener 2-0 et sachant que le troisième set a été remporté par les belges, on aurait très bien pu éjecter du tableau ces deux numéros 1 sans aucune contestation. Le déroulement du match se déroula différemment… Le tournant du match fut sans doute ce deuxième set perdu, ce qui a fait revenir les adversaires au score. Ils se sont inclinés en 5 sets, mais ils ont montré de très bonnes choses au cours de ce match.

TAGS

A lire également