InternationalAutres compétitions

Martin Bratanov : “Ils sont sur la bonne voie !”

01 juin 2017

17157549_10209961498011800_8018981357184365298_o-768x511

C’est terminé pour la délégation belge aux Championnats du monde, à Düsseldorf.

 

Martin Allegro et Florent Lambiet étaient les derniers espoirs pour la Belgique avec, malheureusement, une défaite en 8ème de finale en doubles face à une paire japonaise. Au premier tour du tableau final, ils affrontaient une paire hongroise contre laquelle ils avaient perdu en Slovénie. “Ils viennent récemment de les perdre donc on va essayer de modifier la tactique et voir ce que ça va donner”, nous confiait Martin Bratanov. Belle réussite puisque les deux belges sont venus à bout de la paire hongroise en s’imposant sur le score de 4-3. 

Face à la paire japonaise, Martin et Florent n’ont pas su rivaliser et se sont inclinés sur le score de 4-1. “Il ne faut pas oublier que c’est une nouvelle paire. Ils jouent ensemble depuis 1 an et demi. Il faut qu’ils trouvent leurs repères. Mais on a travaillé beaucoup. Pour le futur, en plus d’être gaucher/droitier, ils peuvent former une bonne paire de double”, nous explique le coach belge quelques heures après le dernier match de la délégation belge. 

 

Parcours en simples 

En simples, les deux jeunes belges se sont qualifiés pour le pré-tour en remportant assez facilement leur poule mais au bout du compte, seul Florent Lambiet réussit à se hisser dans le tableau final.

“Martin s’est incliné sur le score de 4-1 dans ce match décisif. Il s’est accroché et n’a rien lâché. C’étaient ses premiers championnats du monde et donc il a découvert” nous dit l’ancien joueur de l’équipe nationale belge.

Pour Florent, son parcours a été stoppé net par l’iranien ALAMIYAN N. dans un match disputé mais avec un score sévère (0-4). “Florent passe un peu à côté de son match. Il a bien débuté mais s’est crispé et a commencé à faire des petites erreurs qui se paient cash à ce niveau de compétition. C’est dommage que le match lui file assez vite en dehors des mains, car il jouait de mieux en mieux” nous raconte Martin. 

“Je pense qu’ils sont sur la bonne voie, c’est positif. Ils travaillent, progressent et jouent de mieux en mieux. Ce n’est qu’une question de temps, je l’espère, afin qu’ils enchaînent les matchs et qu’ils trouvent une certaine stabilité. On discute beaucoup ensemble. Ils ont un bon comportement, que ce soit à la table ou en dehors. Je pense que s’ils continuent à travailler, il y a peut-être quelque chose à faire… Avec Cédric Nuytinck et Robin Devos, ils forment une équipe qui a de l’avenir et qui, dans le futur, va faire des résultats. Cette équipe commence à prendre du niveau”, conclut un des coachs de l’équipe nationale masculine. 

A noter que Martin Bratanov, pour cause de maladie, n’a pas su coacher le dernier match de doubles de Martin Allegro et Florent Lambiet. 

 

Photo : Jan Van Ginkel

TAGS

A lire également