InternationalITTF World Tour

Sun Yingsha sera sans doute la star de demain du tennis de table féminin

29 juin 2017

sun_yingsha_18_06_17.jpg_0

Sun Yingsha (4e joueuse mondiale en -15 ans), une jeune pongiste chinoise, vient tout juste de participer à son deuxième World Tour. Tout ce qu’on peut dire c’est qu’elle n’a pas raté ses débuts, car elle compte une médaille d’or et une médaille d’argent.

Elle s’est en effet imposée à l’Open du Japon avant de s’incliner en finale il y a quelques jours à l’Open de Chine face à la numéro 1 mondiale, Ding Ning, sur le score de 4-1. Mis à part lors de la finale, elle a réalisé une compétition hors norme en éliminant toutes ses concurrentes sur le score sans appel de 4-0. Elle a éliminé des joueuses de renom comme Liu Shiwen (WR-2), Chen Meng (WR-9), Feng Tianwei (WR-5).

 

« L’Open de Chine était mon deuxième World Tour, mon but avant la compétition était de ne pas perdre de joueuses étrangères et d’avancer match par match. Mes résultats sont peut-être dus au fait que j’étais une parfaite inconnue jusqu’à présent. Ce qui m’a donné plus de chance ». Voici les mots de la jeune joueuse avant sa demi-finale où elle s’est imposée 4 à 0 face à la deuxième joueuse mondiale.

 

Cependant, l’affrontement face à la championne olympique, Ding Ning, a révélé les faiblesses de Sun. Cette défaite lui a montré qu’elle pouvait encore avoir une grande marge de progression. Après avoir perdu le premier set, la première joueuse mondiale a rapidement pris le dessus sur sa jeune opposante et a par la même occasion empoché un troisième titre à l’Open de Chine.

 

« Mon état de forme est normal ces jours-ci, Ding Ning m’a poussé dans mes retranchements et m’a mis beaucoup de pression, surtout sur ses services. J’ai gagné le premier set, mais Ding s’est rendu compte de ma tactique et elle a réussi a dominé la situation. Je me rends compte que je peux apprendre beaucoup des joueuses du top mondial comme Ding Ning. »

 

Sun est née dans le nord de la Chine, elle s’est fait remarquer en 2015 lorsqu’elle a remporté le titre national en juniors. Elle a été par la suite recrutée en équipe nationale B.

 Lorsque la jeune japonaise Miu Hirano s’est imposée lors des championnats d’Asie en éliminant les trois joueuses chinoise, les entraîneurs chinois ont décidé d’imiter les Japonais en incluant Sun dans le groupe pour les championnats du monde comme sparring-partner pour l’équipe.

Lors de l’Open du Japon, Sun a gagné le titre après que Chen Meng ait éliminé Miu Hirano en demi final. Leur dernier affrontement remonte au championnat d’Asie junior en septembre dernier où elle s’est imposée. Ces deux joueuses du même âge représentent le futur du tennis de table féminin.

 

« Sun est très jeune, mais nous pouvons voir qu’elle a un très gros potentiel », affirme Ding Ning.

 

Les meilleurs moments de la finale de l’Open de Chine 

Les meilleurs moment de la demi-finale à l’Open de Chine 

Match complet de la finale à l’Open du Japon

TAGS

A lire également